Historique

1985

Madame Cyprienne Morissette participe à une conférence de madame Yolande Bonenfant intitulée « Une maison pour les personnes atteintes de cancer en phase terminale ». L’idée d’ouvrir une maison de soins palliatifs en Beauce vient d’être semée.

Madame Louise Sévigny, pharmacienne et monsieur Denis Breton, chirurgien ont de leur côté le même intérêt et ils unissent leurs connaissances pour développer et implanter une philosophie des soins palliatifs dans leur pratique. Ils recherchent un endroit pour concrétiser le projet d’une « maison ».

Ces trois personnes consacreront alors beaucoup d’énergie à bien évaluer les besoins de la région et surtout, prendront le temps de bien comprendre le fonctionnement et les soins administrés dans une maison de soins palliatifs. Cette équipe apprend que le deuxième étage du monastère des Augustines est inoccupé.

1987

Madame Cyprienne Morissette se voit confier la tâche de mettre en place une campagne de souscription pour la réalisation du projet. Elle sera accompagnée de madame Monique Jacob, messieurs Claude Lemieux, Pierre Morissette et Gaétan Nadeau.

Madame Louise Sévigny prend un congé sabbatique de six mois pour se consacrer entièrement au projet. Pendant tout son congé, elle est bénévole à la Maison Michel Sarrazin. Elle se familiarisera avec toutes les tâches d’une maison de soins palliatifs.

1988

Monsieur Marcel Dutil, président de Groupe Canam, accepte de présider la campagne de souscription « La Grande Corvée ».

Objectif : 2 millions de dollars
Solliciteurs : Plus de 1 000 bénévoles
Durée de la campagne : 6 mois
Montant amassé : 2 108 044 $

1989

La Congrégation des Augustines appuie le projet et loue le 2e étage de son monastère et une partie du 1er étage à la Fondation pour la somme symbolique de 1 $ par année.

La transformation du 2e étage du monastère est complétée en trois mois. La totalité des frais d’exploitation de la Maison sera assumée par les Augustines jusqu’à l’acquisition du monastère par la Fondation Catherine de Longpré en novembre 1995.

De plus, les Augustines contribuent au fonctionnement de la Maison par leur travail bénévole à l’administration et aux soins des personnes hébergées. La contribution des Augustines a été déterminante dans la création et le développement de la Maison.

La formation des bénévoles en soins palliatifs est assurée par sœur Pearl Berg du mouvement Albatros de Trois-Rivières.

L’inauguration et la bénédiction de l’unité de soins palliatifs sous l’appellation « La Maison Catherine de Longpré » en hommage à Mère Marie-Catherine de Saint-Augustin, née Catherine de Longpré, a lieu le 16 novembre. Dans les jours suivants, la Maison accueille la première personne atteinte de cancer.

1995

La Fondation Catherine de Longpré procède à l’achat du monastère des Augustines d’une superficie de 42 731 pi2 et d’un terrain de 1 201 506 pi2 au coût de 700 000 $.

2005

La Maison Catherine de Longpré élargit sa mission à la demande du ministre de la Santé et Services sociaux, soit : « d’accueillir toute personne malade atteinte de cancer ou d’autres pathologies en phase préterminale ou terminale selon trois motifs d’hébergement : fin de vie, ajustement de la médication et répit ».

La Fondation vend son immeuble et un terrain de 241 688 pi² à l’hôpital de Saint-Georges, au montant de 1 169 685 $. Elle conserve un terrain de 960 063 pi² et s’engage à libérer le bâtiment en 2015. L’hôpital assumera les frais de fonctionnement de la Maison jusqu’en 2025.

2008

La Maison Catherine de Longpré reçoit son accréditation du Ministère de la santé et des services sociaux à titre de maison de soins palliatifs.

2015

Le 27 avril, les présidents de la Fondation et de la Maison Catherine de Longpré, messieurs Marcel Dutil et Léon Drouin annoncent le lancement des travaux de la nouvelle Maison.

2016

Inauguration de la nouvelle maison le dimanche 8 mai :
Le ministre de la Santé et Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette annonce officiellement le financement des septième et huitième lits, qui s’ajoute au financement accordé annuellement pour les six autres lits déjà offerts.

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix bénit chaque pièce de la nouvelle maison.

Tous droits réservés © 2017 MAISON CATHERINE DE LONGPRÉ  •  Création site web : Ubéo solutions web